Epilepsie : les symptômes qui doivent alerter

. 3 minute lire

L’épilepsie fait partie des maladies neurologiques les plus courantes, après les maux de tête. Environ 1 % des Français sont sujets à des crises. En cette journée internationale de l’épilepsie, on passe en revue les différents symptômes et on vous aide à gérer une crise.

« L’épilepsie est une affection neurologique du système nerveux. Elle se caractérise par des décharges brusques et excessives d’influx nerveux dans le cerveau, véritable orage parcourant de nombreux neurones », décrit l’Assurance Maladie. Cette maladie neurologique, qui donne lieu à des crises d’épilepsie, peut sévir plusieurs mois, voire plusieurs années. On distingue l’épilepsie « maladie », des crises épileptiques, qui surviennent de façon isolée. L’épilepsie se manifeste par différentes manières. « Pour établir le diagnostic, le médecin examine le patient et consulte son entourage », explique la CNAM. On fait le point sur les symptômes qui doivent vous alerter.

Secousses musculaires et hallucinations pour une épilepsie partielle

Selon la localisation du foyer épileptogène, la zone cérébrale où survient la crise épileptique, les symptômes peuvent différer. D’après la CNAM, un patient victime de crise d’épilepsie va subir des secousses musculaires incontrôlées et localisées au bras et qui peuvent s’étendre à la moitié de son corps. On parle de mouvements tonico-cloniques ou de convulsions. Des hallucinations sensorielles vont également survenir. « Visuelles, auditives, gustatives (mauvais goût) ou olfactives (mauvaise odeur) », précise l’Assurance Maladie. Par ailleurs, le patient pourra aussi ressentir fourmillements et picotements au niveau de sa main par exemple. Sa tête et ses yeux vont dévier et la victime pourra manifester des gesticulations anormales ou répétées. « Lorsque les crises d’épilepsie partielle restent sans perte de conscience, elles sont dîtes simples. A l’inverse, elles sont qualifiées de complexe si la personne perd connaissance, ajoute la CNAM. Dans ce cas, le patient en conserve aucun souvenir de l’épisode ».

Une perte de connaissance complète en cas d’épilepsie généralisée

La manifestation la plus répandue est la crise épileptique tonico-clonique qui s’étend sur l’ensemble du corps. Impliquant une perte de connaissance, elle comprend trois phases. « La phase tonique dure une à deux minutes. Elle consiste en une contraction de tous les muscles, provoquant parfois une morsure de la langue, décrit l’Assurance Maladie. Puis la phase clonique dure environ 20 secondes. Il s’agit de série de contractions musculaires diffuses et irrégulière avec blocage de la respiration. Enfin, la phase résolutive correspond à un relâchement musculaire complet. La respiration devient bruyante et parfois, on observe une perte d’urine ». Après la crise, la personne reprend conscience progressivement, sans aucun souvenir des évènements.

Comment réagir en cas de crise ?

« Notez l’heure précise et dégagez l’espace autour de la personne, préconise l’Association Epilepsie-France. Protégez la tête avec un coussin ou un vêtement replié sous la tête. Desserrez ses vêtements, col et ceinture. Enlevez les lunettes, si la personne en porte. Dès que possible, mettez la personne en position latérale de sécurité. Enfin, rassurez la personne pendant la période de confusion qui peut suivre le retour à la conscience ». Au contraire, il est fortement déconseillé de déplacer la personne victime de crise, sauf si elle se trouve en danger immédiat (au milieu d’une route, d’un escalier, au bord de l’eau ou à proximité d’un feu). « N’entravez pas ses mouvements et n’essayez pas de l’asseoir. N’insérez rien dans sa bouche et ne lui administrez aucun médicament le temps de la crise. Ne lui donnez rien à boire », ajoute l’Association. En principe, il n’est pas nécessaire d’alerter le SAMU si une personne connue pour être épileptique subit une crise qui suit son cours habituel. En revanche, des soins médicaux seront essentiels si la crise dure plus longtemps, si plusieurs crises se succèdent ou si le patient se blesse durant celle-ci.

Plus d’informations sur epilepsie-France.com

Vous souffrez de crises d'épilepsie fréquentes ?

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un médecin capable de vous diagnostiquer et de vous suivre en vous proposant le traitement adapté. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) médecin généraliste Consultez un autre professionnel